Rastignac est ton ami

Il s’agit d’une réécriture du Père Goriot de Balzac, réalisée par une classe de 2nde. Ce roman se lit un peu comme une pièce de théâtre. Facebook devient, en effet, une scène numérique où se rejoue ce roman largement théâtralisé. C’est une oeuvre non linéaire, non homothétique, mais plutôt réticulaire, « navigable » dirait certainement Cécile Portier. Pour l’appréhender tout à fait, il faudrait que vous vous connectiez sur Facebook, que vous deveniez amis avec Rastignac et tous les autres, que vous vous promeniez dans ce réseau social que forment les personnages du roman, et que vous consultiez chacune des publications. C’est donc en pénétrant dans les méandres des profils et des groupes, en scrutant les publications variées et les échanges protéiformes que l’on assiste à ce « drame de la vie intime ». Attention ! All is true

Pour en savoir plus sur ce roman numérique et la mise en oeuvre de l’atelier d’écriture, c’est ICI !

Article sur cette expérience en classe dans le café pédagogique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s